Le chauffe-eau solaire pour la piscine

  Le meilleur prix pour votre projet en demandant gratuitement 5 devis  

Si la fonction première d’un chauffe-eau solaire est de chauffer l’eau sanitaire du logement (et accessoirement de donner un complément au chauffage), on peut très bien envisager chauffer l’eau de la piscine.

L’énergie solaire est alors le moyen de doubler la période d’utilisation de la piscine (intersaison) et une solution sûre d’améliorer le confort.

Si vous avez de la surface de toit bien orientée, c’est une solution écologique, fiable et qui ne demande que très peu d’entretien, avec un gain minimum de 5°.

Comment ça marche ?

La première solution

Les panneaux solaires sont spécifiquement dédiés au chauffage de l’eau de la piscine et sont raccordés sur le circuit de filtration.

Lorsque le soleil est disponible, l’eau de la piscine est dérivée sur le circuit des capteurs pour récupérer les calories générées par le soleil.

L’eau du bassin circule grâce à la pompe de filtration en passant par les absorbeurs des capteurs solaires.

En hiver, quand la piscine est arrêtée, les capteurs vidangés pour éviter le gel sont en attente de la prochaine intersaison.

La seconde solution

Les capteurs solaires sont raccordés à un ballon de stockage combiné et utilisent un fluide caloporteur.

Le système peut fonctionner même l’hiver.

L’eau du ballon est raccordée à la pompe de la piscine, tandis que la production d’eau chaude sanitaire est assurée grâce à un ballon spécifique, fonctionnant en « bain marie », immergé dans le volume du ballon tampon de la piscine.

Des capteurs sur un toit et c’est 5 à 8° de plus dans la piscineDes capteurs sur un toit et c’est 5 à 8° de plus dans la piscine

Quelle solution choisir ?

La solution d’un système de capteurs solaires spécifiquement dédiés à la production de chaleur pour la piscine, est une solution bon marché.

La plupart du temps, les capteurs sont fabriqués en Polycarbonate alvéolaire noir ou en tube de Polycarbonate en sandwich entre deux feuilles de Polycarbonate noires.

Ce matériau extrêmement résistant, avec une durée de vie nettement supérieure à celle du verre (à épaisseur égale) et une résistance exceptionnelle aux produits chimiques, tels que le chlore ou le sel, permet de superbes rendements pour une technologie simple et pas trop coûteuse.

De plus, la légèreté du matériau, fait qu’on peut l’implanter partout, sur un toit (garage, abri piscine, tonnelle, serre), ou le long d’un mur sur un châssis incliné.

La régulation de l’eau dans les capteurs solaires circule dès que la filtration de la piscine se met en route, si la pompe est suffisamment puissante pour envoyer l’eau jusqu’aux capteurs (en fonction de la distance d’implantation des capteurs).

L’inconvénient : il est impossible de faire fonctionner la filtration en dehors des heures où le soleil brille.

La régulation de l’eau à l'aide d’une pompe indépendante programmée pour fonctionner aux heures d’ensoleillement.

C’est de loin la meilleure solution.

La solution de capteurs associés à un ballon de stockage combiné, est une solution plus coûteuse, mais elle permet d’avoir un fonctionnement à l’année (très bien si la piscine est couverte) grâce à un fluide caloporteur qui ne craint pas le gel.

Elle permet aussi d’utiliser des capteurs performants, comme les capteurs à tubes sous vide.

En résumé pour profiter de votre investissement

Le chauffage de votre piscine avec des capteurs solaires permet :

  • D’améliorer le confort de la baignade.
  • D’allonger la période d’utilisation (printemps, automne).
  • Deux à trois mois de baignade en plus.
  • Un gain minimum de 5° par rapport à la température extérieure en demi saison.
  • Une lutte efficace contre le réchauffement climatique (pas d’émission de CO2).
  • Un confort pour la santé des enfants (fini les rhumes pour être resté trop longtemps dans l’eau).

En conclusion

Le chauffage de l’eau de la piscine par un système de capteurs solaires est sûrement le moyen le plus écologique qui soit actuellement.


  Recevoir 5 devis de professionnels de votre région  

Ces articles devraient vous plaire :