Quelles sont les aides financières pour le solaire thermique ?

  Le meilleur prix pour votre projet en demandant gratuitement 5 devis  

Le solaire, qu’il soit thermique (chauffe-eau solaire) ou photovoltaïque (production d’électricité), bénéficie d’aides spécifiques de l’Etat dans le cadre des politiques énergétiques européennes pour un développement durable.

Il existe actuellement trois aides financières à l’achat d’un chauffe-eau solaire :

  • Un taux de TVA réduite à 5,5 %.
  • Des primes à l’équipement régionales, départementales ou municipales.
  • Un crédit d’impôt.

Le taux de TVA réduite à 5,5 %

La TVA réduite à 5,5 % est valable sur l’ensemble du projet solaire, la fourniture du matériel, mais aussi sur la main d’œuvre pour l’installation du système si les conditions suivantes sont réunies :

  • Le chauffe-eau doit être installé sur une habitation.
  • L’installation doit être faite par un professionnel.
  • Le logement pour lequel est destiné le chauffe-eau solaire est situé dans une construction de plus de deux ans.

La TVA reste au taux normal de 19,6 % pour les constructions neuves, les locaux commerciaux et professionnels et pour les projets ne faisant pas intervenir un professionnel (auto-construction).

Cette aide qui diminue la facture de 12 % pour les particuliers est critiquée, car elle n’incite pas à installer un chauffe-eau solaire dans une construction neuve.

C’est un mauvais calcul !

En fait, intégrer un chauffe-eau solaire dès la phase de construction coûte souvent moins cher même avec une TVA à taux normal.

La plomberie peut être faite en même temps que l’installation et la pose des panneaux solaires peut être effectuée par le couvreur, réduisant ainsi le coût de la main d’œuvre spécialisée.

La pose de panneaux sur une toiture existante représente un coût supplémentaire de 13 % du prix de l’installation solaire.

La baisse de TVA pour les logements anciens compense juste ce surcoût.

Les primes locales

La plupart des régions en France ont mises en place des primes pour favoriser le développement de la filière solaire thermique.

Ces dispositifs varient d’une région à l’autre, et parfois même dans les départements d’une même région.

Il arrive que les communes, et certains fournisseurs d’énergie, proposent également des primes complémentaires.

Pour s’y retrouver, nous vous invitons à consulter notre dossier, les aides région par région.

En moyenne, les primes sont proportionnelles au nombre de mètres carrés de panneaux solaires mis en œuvre, ce qui incite à surdimensionner la surface des capteurs, le coût d’un capteur additionnel étant compensé par la prime.

Mais ce n’est pas forcément une bonne idée, le dimensionnement devant se faire par rapport à la consommation en été au plus fort de la chaleur.

Les aides pour solaire thermique encourage le développement durableLes aides pour solaire thermique encourage le développement durable

Le crédit d’impôt

Ce dispositif qui incite les particuliers à investir dans les énergies renouvelables est le plus intéressant.

Il permet de déduire de ses impôts, la moitié du coût du matériel.

Techniquement, cette mesure s’applique pour tous les équipements de chauffage et de fourniture d’eau chaude sanitaire fonctionnant à l’énergie solaire.

Toute dépense effectuée dans l’année sera prise en compte dans la déclaration des revenus de l’année et effective l’année suivante, soit sous forme d’une déduction d’impôt, soit sous forme d’un remboursement du crédit d’impôt si vous n’êtes pas imposable.

Le crédit d’impôt porte uniquement sur le prix des équipements et des matériaux, mais ne porte pas sur le coût de la main d’œuvre.

Les conditions d’attribution sont :

  • L’installation doit être effectuée par un professionnel agréé QualiSol.
  • Les capteurs solaires doivent répondre à la certification CSTBat.
  • Une facture est nécessaire.
  • Pour un même contribuable et une même habitation, la somme ne doit pas excéder 8 000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple.

L’inconvénient de ce crédit d’impôt provient qu’il est cumulable avec d’autres investissements d’énergies renouvelables (photovoltaïque, chaudière à bois) et qu’il peut inciter à repousser l’investissement si le crédit d’impôt a déjà été épuisé.

En conclusion

Les aides sont là, elles existent.

Même si elles ne sont pas parfaites, elles sont suffisante pour justifier un investissement dans les énergies renouvelables.


  Recevoir 5 devis de professionnels de votre région  

Ces articles devraient vous plaire :