La foire aux questions

  Le meilleur prix pour votre projet en demandant gratuitement 5 devis  

Pour les particuliers que nous sommes et qui souhaitons installer un chauffe-eau solaire, un certain nombre de questions restent en suspens.

Certes, on a compris comment fonctionne un chauffe-eau solaire, on a assimilé les différents types d’appareils, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Mais il reste des questions fondamentales qui concernent le fonctionnement.

Est-ce que j’aurais de l’eau chaude toute l’année ?

En France métropolitaine, l’ensoleillement d’été plus les panneaux solaires permet largement de couvrir les besoins en eau chaude sanitaire d’un logement.

En revanche, en hiver, la faible durée du jour et les longues périodes sans soleil ne permettent pas d’alimenter un chauffe-eau uniquement à partir de l’énergie solaire tout au long de la saison hivernale dans certaines régions.

Il faudra alors compléter avec une énergie d’appoint qui maintiendra l’eau à la bonne température lorsque le soleil est déficient.

En moyenne, un chauffe-eau solaire couvre en France 70 % des besoins en eau chaude.

Les 30 % manquants peuvent être apportés par une résistance électrique, par un chauffe-eau à gaz ou encore par une chaudière servant au chauffage de l’habitation.

Dans les départements d’Outre-Mer, un chauffe-eau solaire permet de produire de l’eau chaude sanitaire toute l’année sans énergie d’appoint.

Est-ce que l’eau ne sera pas trop chaude ?

Elle le peut ! Dans un capteur solaire, l’eau peut chauffer au-delà des 100° C.

Il peut arriver à la fin d’une belle journée ensoleillée, que le ballon contienne plusieurs centaines de litres d’eau chaude à plus de 70° C.

Si cette accumulation permet de faire face sereinement à plusieurs journées sans soleil, cette eau à la sortie du chauffe-eau peut créer des brûlures.

C’est pour cela que dans un système à circulation forcée, un régulateur électronique permet de fixer une température limite au-dessus de laquelle le système s’arrête.

Mais ce système présente aussi l’inconvénient de ne pas emmagasiner les calories disponibles. Rien ne dit que le lendemain et les jours suivants seront aussi ensoleillés.

De plus, dès que la circulation s’arrête en plein soleil, le fluide caloporteur stagnant dans les panneaux, se met à chauffer excessivement et ces hautes températures dégradent l’antigel et contribuent au vieillissement prématuré de l’installation.

Une alternative simple consiste à installer à la sortie d’eau chaude destinée aux robinets, un mitigeur thermostatique, qui effectuera automatiquement un mélange avec de l’eau froide.

On pourra ainsi stocker l’eau la plus chaude possible et ne pas se brûler en prenant sa douche.

Par ailleurs, si on alimente des appareils ménagers (lave-linge, lave-vaisselle) avec l’eau chaude sortant du ballon de stockage, on pourra économiser sur le temps de chauffe de leur résistance interne, grande consommatrice d’énergie électrique.

Comment coupler le solaire et une énergie d’appoint ?

Il existe plusieurs méthodes :

  • Le chauffe-eau instantané : le chauffe-eau solaire est raccordé à un chauffe-eau à gaz qui se déclenche si la température de l’eau est inférieure au réglage.

  • Le chauffe-eau classique : le ballon solaire se déverse dans un cumulus classique (électrique ou lié à une chaudière). En demi-saison et les jours ensoleillés d’hiver, le ballon solaire fournit de l’eau chaude qui réduit d’autant l’appoint utilisé pour amener l’eau à bonne température. L’hiver sans soleil, le cumulus prend le relais. L’été, une vanne permet de court-circuiter le cumulus qui est arrêté.

  • Le chauffe-eau solaire à appoint intégré : le ballon de stockage est équipé d’un deuxième échangeur raccordé à une source d’énergie d’appoint. Il peut s’agir d’une résistance électrique ou d’un serpentin avec un fluide caloporteur raccordé à une chaudière.

En conclusion

Ces réponses doivent faire taire toutes vos objections.

Oui le solaire est la solution pour l’eau chaude sanitaire et vous n’avez plus d’excuses de ne pas continuer la lecture de ce dossier.


  Recevoir 5 devis de professionnels de votre région  

Ces articles devraient vous plaire :