L’énergie solaire

  Le meilleur prix pour votre projet en demandant gratuitement 5 devis  

Le soleil a été dans de nombreuses civilisations anciennes, adoré comme un dieu.

Il s’appelait Râ chez les Egyptiens, Hélios chez les Grecs, Huitzilopochtli chez les Aztèques, Inti chez les Incas.

Certains personnages s’enorgueillirent même de son éclat, tel le roi Louis XIV qui se fit appeler en toute modestie, le Roi-Soleil.

Mais de nos jours avec l'apparition des problèmes de pollution et la mise à disposition des panneaux solaires, l’enjeu n’est plus d’ordre mystique, mais énergétique.

Le soleil : l’étoile énergie

Le mot soleil est issu du latin « sol » qui désigne un astre, qui paraît énorme à notre échelle, mais qui, dans la galaxie, n’est qu’une étoile bien banale, de taille modeste.

Cette fournaise thermonucléaire, qui en réalité est une étoile naine, est composée de 75 % d’hydrogène et de 25 % d’hélium.

Un million de fois le volume de la terre, sa température en son centre est de 15 millions de degrés.

Heureusement, à 150 millions de kilomètres de la terre, elle est à la distance idéale pour que notre planète, protégée par son atmosphère, puisse maintenir des climats compatibles avec la vie humaine, et ceci pour encore 5 milliards d’années, nous disent les scientifiques.

Comment et pourquoi capter l’énergie solaire ?

Chacun a fait l’expérience en été avec un simple tuyau d’arrosage laissé au soleil : il va fournir les litres d’eau chaude, voire très chaude, qu’il contient lorsqu’on le videra.

C’est le principe de la captation de l’énergie solaire pour la transformer en chaleur.

Si en plus, vous vous appliquez à peindre le tuyau en noir, vous apportez une première amélioration au système.

Comment transformer la lumière solaire en électricité ?

Nous abordons là une technologie plus récente, le photovoltaïque, qui dans le domaine domestique, a été tracée dans les années 70 par quelques pionniers.

Pris au début pour des fous, force est de constater que cette technologie s’est développée pour atteindre aujourd’hui des rendements parfaitement compatibles avec les économies d’énergie et le développement durable.

Concevoir une maison bioclimatique

Quand on s’intéresse au solaire, on sait que le soleil nous envoie 10 000 fois plus d’énergie que nous n’en utilisons car nous ne savons pas capter la totalité.

On prend donc conscience qu’avant même de penser utiliser cette formidable source d’énergie, c’est tout notre mode de pensée en matière de consommation et de gaspillages, en matière d’isolation et d’économie d’énergie et en matière d’architecture, qui doit être entièrement revu.

La maison individuelle est un gouffre énergétique, aussi avant de penser produire son énergie autonome, il faut penser l’économiser.

Les solutions existent :

En conclusion

Le solaire est une formidable source d’énergie gratuite et durable. En prendre conscience est bien.

Mais aller au delà dans cette démarche, c’est aussi réfléchir sur notre manière de vivre et en premier lieu, sur notre comportement au sein de notre logement.

Faire des économies, penser des systèmes et des équipements qui vont dans ce sens, prévoir une maison passive, auront plus d’impact sur notre empreinte écologique, que deux panneaux solaires thermiques et une toiture photovoltaïque.


  Recevoir 5 devis de professionnels de votre région  

Ces articles devraient vous plaire :