Comment réduire sa consommation d’électricité ?

  Le meilleur prix pour votre projet en demandant gratuitement 5 devis  

Une installation photovoltaïque, surtout dans un système autonome, a un rendement maximum limité par sa surface de capteurs, par la technologie de ses panneaux et de ses batteries.

Toutefois, la règle d’or pour produire de l’électricité à partir d’énergie renouvelable dont le coût des installations reste élevé, c’est avant tout de faire des économies d’énergie.

Moins vous consommerez et plus vous pourrez produire et être autonome.

Pour cela il faut faire quelques choix.

Continu ou alternatif ?

Dans la conception d’une installation, il est plus avantageux de chercher des appareils fonctionnant en courant continu (DC).

Un panneau solaire délivrant une tension continue, il faut rechercher par tous les moyens de s’adapter à la tension délivrée plutôt que d’installer un gros onduleur DC/AC coûteux et énergivore.

Le maître mot étant : optimisation.

  • Optimisation de l’éclairage très facilement adaptable au 12 V continu.
  • Optimisation de la réfrigération et de la ventilation.
  • Optimisation de la Hi-Fi, de l’informatique et ses périphériques.

L’éclairage

Les points de lumière du logement représentent les principaux récepteurs électriques.

En sélectionnant les types de lampes qui présentent les rendements les plus élevés pour la consommation la plus faible, non seulement vous soulagerez votre installation photovoltaïque d’une consommation inutile, mais vous ferez aussi des économies d’énergie et participerez ainsi au développement durable dont vous avez entrepris la démarche en posant du photovoltaïque.

On sait que les lampes à incandescence et les halogènes sont des gros consommateurs d’énergie.

Avec un système photovoltaïque il faut privilégier des ampoules peu consommatrices :

  • Les lampes fluorescentes : appelées aussi ampoules économiques, elles offrent aujourd’hui un grand choix pour un éclairage performant. En basse tension (DC) on trouve un choix en 12 V et 24 V. Les tubes fluorescents sont proposés dans ces voltages avec un ballast haute fréquence qui fournit une tension élevée pour démarrer le tube.
  • Les lampes à LED blanches : Elles sont fabriquées à partir de diodes bleues recouvertes d’un pigment fluorescent chargé de produire un spectre de lumière correspondant à la lumière blanche. Avec une durée de vie qui dépasse les 50 000 heures et une consommation très faible, c’est l’éclairage de l’avenir et le mieux adapté pour une installation photovoltaïque.

Le seul inconvénient de cet éclairage, c’est son coût à l’achat, beaucoup plus élevé. Mais vous y gagnerez sur la durée et sur les économies.

Rien de mieux qu’une comparaison pour comprendre :

  • Une lampe à incandescence de 60 W à un flux de 980 lm (lumen) et un rendement de 16,3 lm/W.
  • Un tube fluorescent de 13 W à un flux de 950 lm et un rendement de 73 lm/W
  • Une ampoule à 8 LED de 8 W à un flux de 800 lm et un rendement de 800 lm/W.

Les tubes fluorescents 12 V avec ballast intégré sont très économiquesLes tubes fluorescents 12 V avec ballast intégré sont très économiques

La réfrigération et la ventilation

C’est le choix délicat lorsque l’on s’équipe en photovoltaïque.

Doit on rester avec un réfrigérateur en 230 VAC (courant alternatif) et le faire fonctionner avec un onduleur, avec dans ce cas un choix impératif du modèle le plus performant et le plus économique possible (qualité classe A à tous les étages) ?

Doit-on investir sur un réfrigérateur avec un moteur DC (courant continu) qui coûte deux à trois fois plus cher mais qui a une consommation inférieure de moitié et qui est mieux isolé que le meilleur en 230 VAC ?

Finalement le choix sera principalement dicté par la surface de votre installation.

Un réfrigérateur 230 VAC alimenté par un onduleur sur un petit système photovoltaïque est déconseillé.

Privilégiez des ventilateurs 12 VDC pour rafraîchir le logement et oubliez la climatisation.

La Hi-Fi et l’informatique

Pas la peine de retourner à l’âge de pierre, il existe suffisamment de modèles en 12 VDC (ordinateurs portables fonctionnant en 15 ou 20 V) pour que vous puissiez vous équiper sans « pomper » toute votre énergie.

En conclusion

Une bonne installation photovoltaïque passe d’abord par une bonne étude de ses habitudes de consommation et par une recherche des économies d’énergie.


  Recevoir 5 devis de professionnels de votre région  

Ces articles devraient vous plaire :